Acide urique, quelle est la signification de cette molécule ?

L’acide urique est le résultat de la dégradation des purines qui sont des molécules azotées. Ces purines se retrouvent dans les cellules des espèces animales aussi bien que chez les végétaux ; il est le génome des êtres vivants et  porte l’information génétique. Donc, C’est la dégradation de ces cellules qui entraîne la production de l’acide urique. Cette molécule, l’acide urique peut aussi provenir de l’alimentation.

Il s’avère que cette molécule est représentée en forte proportion dans le sang chez l’homme à un taux inférieur à 70 mg/litre. Au-delà, on peut observer ce qu’on appelle, l’hyperuricémie.

 

 

Acide urique : les origines de cette molécule

 

En réalité, le taux élevé de l’acide urique peut s’expliquer par Les hyperuricémies idiopathiques ou primitives. Fréquemment observées, elles peuvent être liées à l’obésité, à l’hypertension artérielle ou encore à la consommation excessive de l’alcool. Il y a aussi les anomalies enzymatiques qui sont à l’origine de la production précoce de gouttes, souvent lorsqu’on atteint la vingtaine d’année.

L’acide urique est une molécule qui peut avoir de lourdes conséquences. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il existe des moyens de prévention et thérapeutiques efficaces pour lutter contre l’acide urique.

Pour en savoir plus sur cette molécule, je vous recommande de vous rapprocher d’un spécialiste.